Une retraite idyllique 

Qui ne rêverait pas de lézarder au soleil sur une plage paradisiaque, les pieds dans le sable et la tête dans les embruns et ça tout au long de l’année ? Voilà en quoi consisterait pour certains une retraite idéale et nous partageons assez leurs avis. En s’appuyant sur de la data, des statistiques suite à une enquête menée auprès des retraités faisant appels à nos services, nous avons pu répondre à cette question : la retraite est-elle nécessairement plus belle au soleil ?  

Dès le pot de départ terminé, de nombreux retraités envisagent de déménager. C’est souvent un rêve qui a eu le temps de mûrir, de se construire au fil des années et qui devient enfin possible. Après le temps du rêve, vient le temps de la réalisation : c’est l’heure de s’y consacrer ! 

Nos aînés, fraîchement retraités, ne rêvent pas forcément de partir à l’étranger. Ils cherchent généralement à se rapprocher de leurs familles, de leurs proches ou à regagner leurs régions natales. Certains transforment leurs maisons de vacances ou leurs logements secondaires en résidences principales. L'objectif : trouver son havre de paix.

Quels que soient leurs projets, ce que nous cherchons à savoir avec cette étude qui leur est consacrée, c’est : ville ou campagne ? mer ou montagne ? Où décident-ils de vivre leur retraite quand ils font le choix de déménager ? 

 

Quelles sont les destinations les plus prisées par les retraités en France ? 

En France, le cadre de vie des retraités peut être idéal. D’ailleurs nous notons que dans notre étude, ils choisissent la France et pas forcément l’étranger pour vivre leurs retraites. Nos belles régions font quasiment l’unanimité. 

A l’issue d’une étude statistique réalisée sur 3109 déménagements effectués par nos soins, nous sommes parvenus à dégager de belles tendances concernant les retraités (+ de 60 ans) et leurs engouements à l’idée de quitter certaines zones pour en rejoindre d’autres. Nous voyons, grâce à cette étude, très clairement, se dessiner un top 5. 

 

  • La Vendée : 38% de ceux qui y déménagent sont des retraités 

  • La Charente-Maritime avec 29% de ceux qui y déménagent sont des retraités 

  • La Seine-et-Marne avec 25% de ceux qui y déménagent sont des retraités 

  • Le Morbihan avec 23% de ceux qui y déménagent sont des retraités 

  • Le Var, 22% de ceux qui y déménagent sont des retraités 

 

Nous remarquons que parmi ces 5 régions, 4 se situent sur la côte Ouest de la France. Le littoral atlantique remporte les votes des retraités et semble être gage de qualité de vie. Pour vous aussi ça sera direction l'océan ? 

Une explication pour la Seine-et-Marne ? Il s'agirait du dernier saut de puce des parisiens. Dans le secteur immobilier, les experts ont tendant à dire que les parisiens natifs font au cours de leurs vies plusieurs déménagements. Ils partent du centre parisien pour se diriger vers la petite couronne, puis se déplacent vers la banlieue pour enfin sortir de l'Ile de France et s'établir dans une région limitrophe. 

 

Existent-ils des territoires désertés ? 

Au cours de notre étude nous avons également pu révéler que certains territoires sont moins plébiscités que d’autres. L’ile de France ne séduit pas nos aînés mais ce n’est pas la seule à se faire bouder. 

 

 

Parmi les départements les moins attractifs, notre étude révèle que le Rhône, le Val-d’Oise, Paris, les Hauts de Seine, la Seine-Saint Denis et le Nord sont les endroits où vont le moins les retraités. Est-ce à cause de la météo, de la densité de population, la pollution ? Peu importe, pour eux c’est n’est vers là que leurs choix se tournent. 

Ils boudent lyon et le Rhône : Les retraités quittent les bouchons lyonnais et ne veulent pas s'installer dans le département du Rhône.

Le haut du territoire français ne semble pas avoir les arguments pour convaincre et n'acceuille pas nos aînés. 

Poster un nouveau commentaire